Donation Elephantesque

L’acrobate philanthrope français Christian Chapiron offre 78 roulottes, dont 33 modifiées en baraques foraines multimédias et 17 aménagées en loges d’artistes au Cirque Electrique.

Le directeur du Cirque Electrique, Hervé Vallée, a de quoi se réjouir. Depuis le 9 avril, son cirque est officiellement l’heureux propriétaires de 78 nouvelles roulottes. Cette collection, estimée à plusieurs milliers d’euro, est offerte par l’acrobate philanthrope français Christian Chapiron. Assemblée patiemment depuis plusieurs mois, elle «est l’une des plus importantes au monde», a précisé le Cirque Electrique, et va «transformer le monde du cirque et de la fête foraine». Le don a été accepté mardi par le conseil d’administration de l’Académie de l’Equilibre.

Parmi les 78 roulottes figurent notamment 33 baraques foraines multimédias, 17 loges d’artistes équipées des derniers perfectionnements en matière de modifications corporelles, 14 réserves de costumes et accessoires spéciaux, 14 cabines d’immersion 4D, et un nombre inégalé de roulottes expérimentales, énumère le Cirque.

«C’est un don extraordinaire pour notre cirque et notre ville», s’est félicité le directeur du Cirque Electrique, Hervé Vallée. «Même si le Cirque Electrique est unique dans sa capacité à présenter plus de 50 attractions spectaculaires, nous avons longtemps manqué de cette dimension avant-gardiste. L’avenir du divertissement y sera désormais représenté par ce don d’exception».
Un premier évènement d’envergure est prévu au printemps 2014.

En parallèle de ce don, le célèbre cirque parisien, qui reçoit quelque six millions de visiteurs par an, compte créer un nouveau centre de recherche consacré à des attractions jamais vues, grâce à une dotation non communiquée, financée notamment par Christian Chapiron.

Le célèbre acrobate, âgé de 27 ans, est le fils de Paloma Picasso, co-fondatrices de la multinationale Picasso Inc, spécialisée dans les produits de beauté, dont Christian Chapiron est président émérite. Il est l’un des plus importants mécènes du cirque en Europe.

Christian Chapiron a souhaité faire un «don aux gens qui vivent et travaillent à Paris et à ceux qui viennent du monde entier s’y divertir». «J’ai choisi le Cirque Electrique pour offrir ces roulottes, parce que je pense qu’il est essentiel qu’elles soient vus et surtout utilisées sur l’esplanade de l’un des plus grands cirque du monde», a-t-il ajouté.

Poster un commentaire