Equilibre Optimum n°3, bientôt disponible sur la piste du Cabaret Electrique

C’est par le biais d’une technique d’ingénierie du génome mise au point en 2015, la CRISPR/Cas9, et dont le principe a été découvert par une chercheuse française, Cécile Mulot, que les scientifiques du Cirque Electrique ont pu donner naissance à une incroyable créature phosphorescente*. Le principe de la CRISPR/Cas9 consiste à programmer une protéine capable de « couper » l’ADN (Cas9) pour permettre de modifier de façon spécifique et à un endroit très précis le génome. Grâce à cet outil génétique, il devient possible – et même assez facile – de cibler n’importe quel gène dans une cellule pour le modifier. Vous pouvez compter sur l’imagination du Cirque Electrique pour trouver de nombreuses applications à cette nouvelle technique.

Le Bureau des Prévisions précisent que l’utilisation de cette méthode à des fins récréatives sera bientôt autorisée, car sur les 86 embryons inclus dans les essais, 71 ont survécu et 28 ont pu être génétiquement manipulés.

*Attraction expérimentale supervisée par la Fondation Lalla Morte avec le soutien des Laboratoires Hervé PHOTOGRAFF

 

(1 minute par année d’âge)

Face à certains comportements inacceptables, mettre ses parents au coin doit être considéré comme une méthode éducative, et non comme une forme d’humiliation. Voici comment faire.Détermine l’endroit où tes parents doivent rester tranquilles pendant un certain temps. S’ils sont impossibles à calmer, tu peux également les séparer et les enfermer dans des endroits qui font peur, comme un placard sans lumière ou la cave. La durée de l’isolement ne doit pas être trop longue (1 minute par année d’âge). Évite de leur adresser la parole et ne les regarde surtout pas pendant cette période.Cette pause doit permettre à ton papa et ta maman de s’apaiser et surtout prendre conscience des raisons de ton mécontentement.

Si Maman ne reste pas à sa place, ramenez-la à l’endroit choisi et recommence tant qu’elle ne respectera pas la période d’immobilité prévue.
Si papa réagit très mal à la mise au coin (ex. : il se met à lancer les objets autour de lui, se tape la tête contre les murs…), donne-lui une douche froide tout habillé et dis-lui clairement ce que tu attends de lui avec une grosse voix menaçante.

Avertissement. Le contenu diffusé sur « Equilibre Optimum » ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel du développement familial.

S’il te plaît ?

Le biscuit connecté ABADABA, c’est la nouvelle recette des acrobates du Cirque Electrique. Les meilleurs analystes du Bureau des Prévisions ont travaillé sur les apports nutritionnels. L’Académie de l’Équilibre s’est concentrée sur le goût et la texture. De son côté, la start-up ELECTRO_Kick* a développé une application pour voir apparaître le gâteau en réalité augmentée.

Le biscuit ABADABA sera uniquement distribué sur la piste du Cirque Electrique aux enfants les plus turbulents qui en feront la demande sans dire…  S’il te plaît ?

Pour accéder à un contenu interactif, les enfants pourront flasher l’éclair du Cirque Electrique sur le biscuit grâce à l’application ELECTRO_Kick* (disponible sur App Store et Google Play) . Les informations sont personnalisables. Le Bureau des Prévisions, par exemple, prévoit d’utiliser l’application en proposant des programmes éducatifs destinés à la réalisation de bêtises inimaginables.

ATTENTION: La dégustation du biscuit ABADABA est susceptible de modifier la bonne conscience des enfants sages avec, en plus, des risque d’éclats de rire accompagnés  d’étourdissements de plaisir.

Entretien avec un acrobate de l’image

Tu tentes d’améliorer l’esthétique depuis 40 ans. La partie est-elle gagnée ?
Kiki Picasso: L’ennemi est affaibli mais encore dominant. Si nos amis d’hier n’étaient pas devenus des artistes de galerie, des directeurs d’agences de pub, des cadres d’institutions culturelles, des chefs de produit de l’industrie du disque, des responsables d’unités de programmes télévisés, nous aurions déjà atteint notre but. Ce but était, et est toujours, d’augmenter jusqu’à l’outrance, la sensibilité, voir la sensiblerie. Jusqu’à la cassure pour accélérer la fuite en avant.
Vers où?
Kiki Picasso: Vers le futur et sa moisson d’étoiles.
Nous n’avons plus le temps de protéger notre écosystème. Carbonisons nos dernières ressources pour quitter au plus vite la planète.
Quoi faire tout de suite ?
Kiki Picasso: On supprime toutes les frontières. C’est des dessinateurs qui les ont tracées. Je n’arrive pas à donner du sens à ces lignes malveillantes, uniquement animées par un esprit conquérant et sécuritaire. Le pire, c’est de voir que les gens semblent toujours prêts à défendre des espaces cartographiés par des pointillés. En ce qui concerne la France, il n’y a aucune raison de laisser le bleu, le blanc et le rouge à ces cons de Français. Là, sur ces points précis, il y du travail pour l’année à venir.
Quelle sera ta technique ?
Kiki Picasso: J’utilise les images, toutes celles qui m’influencent, m’inspirent, me séduisent. J’aime leur flux chaotique jusqu’à la noyade. Des plus mignonnes aux plus inacceptables. Il y a tellement de choses à regarder, à copier, à modifier. J’espère, dans la foulée, abolir les lois qui protègent la propriété intellectuelle. Elles représentent une grave atteinte à la liberté d’expression de ceux qui revendiquent le droit de jouer avec les images, les sons et les idées qui nous entourent et nous excitent autant qu’elles nous harcèlent.
En gros il suffit de faire de l’art ?
Kiki Picasso: Plutôt du cirque. Je pense de plus en plus de mal de l’art. Il porte en lui trop d’ésotérisme élitiste. Il respecte la puissance, le génie, la perfection, la beauté, la valeur, l’unicité, le dépassement, l’efficacité. Au Cirque Electrique, on mène la paix sociale comme des acrobates. On emmerde l’excellence. On essaye toutes les méthodes, toutes les positions, toutes les idées, surtout pour ne pas se casser le cou. L’art ne prend que le risque de s’accrocher à un clou.
Du 7 au 15 novembre, Kiki Picasso et ses images vous invitent au Cirque Electrique, le chapiteau deviendra une salle de spectacle, une galerie, un atelier, un plateau de tournage, une régie vidéo, une salle de projection avec, en nocturne, plusieurs spectacles de « cirque laboratoire » où la place d’honneur sera laissée à  ses créatures, aux acrobates, aux danseuses, aux musiciens et au public. 

Ne manquez pas de vous y précipiter !

Mise en Danger : lancez-vous !

Un stage de mise en danger se prépare pour la Quinzaine de l’Équilibre. Vu le nombre de demandes toujours croissant, ils est prudent de réserver tôt et dès maintenant. Le stage se déroulera au Cirque Electrique du jeudi 5 au dimanche 15 novembre 2015.

Au programme : Trapèze, lancer de couteau, échasses, monocycle, équilibre sur objets: boule, fils de fer, bidon, rolla-bolla… Manipulation d’objets et jonglerie, acrobaties, expression artistique, art clownesque et apprentissage des techniques de cascades sont également au programme !

Les débutants seront accueillis de 10 heures à 12 heures, pour 45 euros les 4 jours, les professionnels de 14 heures à 17 heures pour 65 €.

ATTENTION: Les places sont limitées à 15 personnes par groupe chez les débutants et 12 pour les professionnels.

Les inscriptions sont ouvertes dès à présent et les dossiers seront envoyés comme d’habitude, par mail, sur demande.

Kit de campagne

L’Académie de l’Equilibre met à votre disposition les informations et les images liées à la campagne « KIKI PICASSO, acrobate sans filet ».

Vous pouvez télécharger tous les éléments dont vous aurez besoin pour alimenter vos supports de communication (journaux, internet / intranet, lettres d’information, correspondances etc.).

Le contenu du kit :
- Invitation, profession de foi, affiches, dépliants, bulletin, tous ces modèles au format Indesign (format recommandé pour les impressions).
- Des éléments graphiques directement utilisables sans personnalisation au format psd et jpg, tel que le logo du Cirque Electrique et le portrait des acrobates.
- La police Impact à installer
- Des bannières pour le web
>> Télécharger le kit
Nous vous remercions pour votre soutien !

Autorité à terre

Du jeudi 5 novembre au dimanche 15 novembre 2015, Kiki Picasso exposera sous le grand chapiteau du Cirque Electrique. L’acrobate et ses images, en équilibre au dessus de la piste, exécuteront sans filet plusieurs numéros à couper le souffle.

Il s’agira, lors de 4 cirques laboratoires exceptionnels et d’une exposition rétrospective 1975/2015, de porter définitivement atteinte à la dignité humaine en favorisant l’effacement de tous les repères.

Patriotisme, moralité, croyances, travail, sécurité, papiers d’identité, frontières, insertion sociale, vous pourrez vous aussi, à l’occasion de cet événement unique, mettre l’autorité à terre en jetant au feu toutes ces valeurs pour devenir, comme Kiki, un acrobate sans filet.

Opérations militaires réelles dans le cyberespace

Les dépenses des États-Unis pour les cybertroupes vont doubler en 2014. Le département de la Sécurité intérieure et le Pentagone vont dépenser plus de 1,2 milliard de dollars (environ 885 millions d’euros) pour la cyberdéfense et les cyberattaques. Cet argent servira principalement à étoffer les effectifs de spécialistes. Composés de 830 collaborateurs, ces services en accueilleront 2000 de plus chaque année. L’idée de cybertroupes ne fait qu’émerger en Russie. La base d’un cybercommandement russe devrait être créée d’ici la fin de cette année.

Terrorism Act

Le 18 août 2013, le compagnon de Glenn Greenwald, David Miranda (à gauche), en transit à l’aéroport d’Heathrow et qui revenait d’un séjour à Berlin où il avait travaillé avec Laura Poitras, a été arrêté par des officiers britanniques et détenu pendant 9 heures afin d’être interrogé sur Edward Snowden et les activités des journalistes. David Miranda s’est vu confisquer son téléphone portable, son ordinateur, son appareil photo, ses clés USB, des DVD et des consoles de jeux.

Sécurisation de l’enceinte circulaire et mise à niveau

Le clown attaque directement son sujet avec véhémence. Il prend les spectateurs à témoin comme s’ils connaissaient déjà les raisons de son irritation.  Il semble avoir le plus grand mal à contenir son agacement face à la passivité des personnes à qui il s’adresse.
 Selon le document d’évaluation du Bureau des divertissements, qu’il agite nerveusement sous le nez des spectateurs du premier rang, le résultat serait trop éloigné de « la distraction pure », principal objectif de l’attraction.
Ce document très critique distribué au public à l’entrée du chapiteau passe en revue, avec preuve en images, les principaux griefs du Bureau des divertissements.
Le clown attire l’attention du public sur les pages les plus significatives du document. Selon lui, l’attraction ne remplirait pas son rôle de dérivatif aux problèmes et aux angoisses de nombreux spectateurs.
Le clown rappelle que son institution est présente dans toutes les enceintes circulaires pour contrôler, informer, conseiller et décider. Les missions du Bureau des divertissements sont étendues tout comme ses moyens d’action. Son statut de clown lui donne le droit d’entrer dans les salles de spectacle pour constater les manquements au devoir de distraire.
Après avoir insisté sur le fait qu’il est primordial d’assurer, quelles que soient les circonstances le délassement immédiat du public, le clown déclare qu’il est soumis à un certain nombre d’obligations  et de droits, en tête desquels la possibilité d’utiliser la peinture de guerre contre les obstacles à l’exercice de sa mission.
Le directeur du cirque auquel s’adressent ces critiques, accompagnées de menaces, s’excuse au nom de sa troupe pour les infimes modifications apportées au projet et il rappelle que l’attraction qui commence dans quelques minutes sera exécutée  dans le respect des règles de sécurité, des coûts et des objectifs prévus initialement.
Le directeur demande ensuite à tous de faire silence pour entrer en phase avec la Grande Harmonie qui unifie les Arts du cirque partout dans l’univers. Le son de la Grande Harmonie augmente dans le silence. Il s’agit du bruit du périphérique auquel s’ajoute celui des climatisations géantes de la DST.
La vibration continue du boulevard périphérique, captée en direct, lentement amplifiée, devient une douce mélodie apaisante.
  Des spécialistes de l’équilibre bardés d’appareils de mesure et équipés de niveaux laser investissent la piste. Ils s’affairent à vérifier la conformité des équipements. Ils prennent la mesure des surfaces et des inclinaisons, inventorient leur matériel en flight-cases, font un ultime debriefing avant de grimper dans les structures pour mettre en route les générateurs d’énergie de l’installation. Les lignes électriques sous tension s’allument le long des traverses. Partout des diodes clignotent pour valider chaque étape de la mise en route.

Profitant des intermèdes d’obscurité pendant la validation des tests de sécurité, des marchands à la sauvette se faufilent dans les gradins. Ils tentent de vendre avec insistance divers produits indispensables, selon eux, au voyageurs en quête d’équilibre. Pointeurs laser, lunettes, ballons à gonfler munis de sifflets, bonbons, miroirs, stylos, masques, téléphones portables sont proposés à prix discount.

Un spécialiste en équilibre sur une barre suspendue au dessus des gradins explique aux spectateurs qu’en cas de modification du programme, ils seront amener à se déplacer dans les gradins durant l’attraction. Dans cette éventualité, une simulation de déplacement d’une partie des personnes présentes est supervisée par l’équilibriste . Il s’agit d’éviter, à titre préventif, tout risques de panique.

Pendant ce temps, la check-list des principaux éléments de l’attraction, testés l’un après l’autre se termine. L’équilibre est optimum. L’attraction peut commencer.

Les écrans diffusent des images démonstratives sur la dangerosité d’un environnement sans repère, sans quadrillage et sans horizontalité.

La plateforme d’études acrobatiques du Cirque Electrique signe la couverture de la Porte des Lilas

La couverture de la porte des Lilas, fondation du Cirque Electrique, a été réalisée de 2005 à 2007 pour un coût de 99 M€ TTC, hors aménagements de surface, financé par la Ville de Paris, à hauteur de 47,41 M€, avec la participation de la région Île-de-France (subvention de 29 M€) et de l’État (subvention de 22,59 M€).

Les chapiteaux du Cirque Electrique qui surplombent l’entrée du tunnel de la Porte des Lilas symbolisent l’activisme de la Ville de Paris et la volonté de nos élus d’atteindre, dans un avenir proche, l’équilibre optimum.

La Ville de Paris, maître d’ouvrage de l’opération, s’est appuyée sur une assistance à maîtrise d’ouvrage assurée par le personnel au sol du Bureau des Prévisions. Le maître d’œuvre est la plateforme d’études acrobatiques du Cirque Electrique (PEACE).

Contactez la billetterie du Cirque Electrique

Un colis à usage strictement acrobatique et contenant du fluor radioactif a été perdu lundi matin sur le périphérique de Paris, selon la préfecture.

Ce colis a été perdu au niveau de la Porte des Lilas, sous l’esplanade du Cirque Electrique, précise dans un communiqué la préfecture. Elle met en garde les personnes pouvant être amenées à retrouver ce colis puisque le produit contenu, le fluor radioactif, est considéré comme dangereux pour la santé « s’il est manipulé hors protocole acrobatique ».

La préfecture décrit ce colis comme « une caisse métallique, de 28 cm de haut sur 20 cm de côté », préconise de ne pas l’ouvrir, si le colis est repéré, et de contacter la billetterie du cirque électrique.