« Nous n’allons pas nous excuser juste parce que nos services sont peut-être plus efficaces. »

Les Etats-Unis n’espionneront plus les chefs d’Etat ou de gouvernement de «pays amis ou alliés, tant qu’il n’y a pas d’impératif pressant de sécurité».

« Nos agences de renseignement, comme les agences allemandes et toutes les autres, vont continuer à s’intéresser aux intentions des gouvernements de part le monde, cela ne va pas changer. »

Barack Obama

Poster un commentaire