Equilibre Optimum n°3, bientôt disponible sur la piste du Cabaret Electrique

C’est par le biais d’une technique d’ingénierie du génome mise au point en 2015, la CRISPR/Cas9, et dont le principe a été découvert par une chercheuse française, Cécile Mulot, que les scientifiques du Cirque Electrique ont pu donner naissance à une incroyable créature phosphorescente*. Le principe de la CRISPR/Cas9 consiste à programmer une protéine capable de « couper » l’ADN (Cas9) pour permettre de modifier de façon spécifique et à un endroit très précis le génome. Grâce à cet outil génétique, il devient possible – et même assez facile – de cibler n’importe quel gène dans une cellule pour le modifier. Vous pouvez compter sur l’imagination du Cirque Electrique pour trouver de nombreuses applications à cette nouvelle technique.

Le Bureau des Prévisions précisent que l’utilisation de cette méthode à des fins récréatives sera bientôt autorisée, car sur les 86 embryons inclus dans les essais, 71 ont survécu et 28 ont pu être génétiquement manipulés.

*Attraction expérimentale supervisée par la Fondation Lalla Morte avec le soutien des Laboratoires Hervé PHOTOGRAFF

 

Poster un commentaire