Le directeur du cirque cachait un incroyable charnier

Des dizaines d’artistes morts, entassés, en décomposition pour la plupart, dans une odeur à vous lever le cœur, c’est le spectacle qui attendait les contrôleurs de l’Académie de l’Équilibre dans ce cirque parisien, situé à la Porte des Lilas. L’endroit avait été signalé à la Mairie de Paris, qui avait à son tour prévenu les services spécialisés de l’Académie de l’Équilibre. «De toute ma carrière, en une trentaine d’années, je n’avais jamais vu une chose pareille, confiait hier, à la barre, l’un des deux contrôleurs. À la barre, le directeur du cirque, pour s’excuser, explique qu’il traversait alors une mauvaise période, du point de vue personnel.
«Le point positif, dans cette affaire, c’est que vous avez cessé votre activité, et c’est ce que vous pouviez faire de mieux»,  a fait remarquer le représentant de l’Académie de l’Équilibre en réclamant une amende de 1500€, ainsi qu’une interdiction d’exercer la profession de forain durant une durée de cinq ans.

Poster un commentaire