Les libertés publiques seront présentes, tout en maintenant l’efficacité opérationnelle du dispositif

L’article 13 de la loi de programmation militaire qui vient d’être adopté par le Sénat autorise l’Etat à collecter des données en temps réel sur les réseaux des opérateurs. Le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian (sur l’image) a tenu à souligner qu’il s’agissait d’un dispositif « équilibré », nécessaire à la modernisation des moyens de sécurisation de l’Etat. « La commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité, autorité administrative indépendante, encadrera le recueil de données de connexion et de géolocalisation. Les libertés publiques seront présentes, tout en maintenant l’efficacité opérationnelle du dispositif », a affirmé M. Le Drian.

Poster un commentaire